Débat entre 280 militants mutualistes sur l’accès aux soins et le rôle des mutuelles comme acteur de santé

Plus de 280 délégués et représentants mutualistes d’Alsace, de Champagne-Ardenne et de Lorraine se sont rassemblés lors d’une rencontre interrégionale à Nancy le jeudi 22 janvier 2015. L’objectif était de débattre du pré-rapport présenté au 41° Congrès de la Mutualité en juin 2015, puis d’élaborer des propositions pour bâtir ensemble la Mutualité de demain. Chacun a pu exprimer ses attentes et ses propositions pour construire l’avenir des mutuelles.

Jean-Philippe MAMCARZ, Président de la Mutualité Française Lorraine

En introduction, Jean-Philippe MAMCARZ, Président de la Mutualité Française Lorraine, a remercié vivement les délégués venus nombreux et a rappelé le déroulé de la rencontre interrégionale : un premier temps marqué par l’intervention d’Hubert ATTENONT, Président de la CRSA de Lorraine et Président de l’association Label Vie pour bien vieillir en Champagne-Ardenne-Lorraine. L’intervenant a apporté son éclairage sur l’accès aux soins et plus précisément sur le rôle des mutuelles comme acteur de santé.

Le second temps du débat a porté sur la présentation du pré-rapport du 41ème congrès de la Mutualité par Roland BERTHILIER, Secrétaire général de la Mutualité Française.

Jean-Philippe MAMCARZ, Hubert ATTENONT, Dominique JOSEPH

Les débats ont été animés par Dominique JOSEPH, Trésorière générale adjointe à la Mutualité Française.

« Construire un système de santé solidaire et pérenne. Il est temps de donner une place aux mutuelles dans le système de protection sociale. Il nous appartient de proposer un projet cohérent pour affirmer la volonté et la détermination du mouvement mutualiste. Il convient de rechercher des solutions durables pour imaginer la Mutualité de demain », a expliqué Roland BERTHILIER, Secrétaire général de la Mutualité Française, lors de ce rassemblement organisé conjointement par la Mutualité Française Alsace, la Mutualité Française Champagne-Ardenne et la Mutualité Française Lorraine.

Etienne CANIARD,  Président de la Mutualité Française.

« Nous sommes aujourd’hui dans une situation où jamais le renoncement aux droits n’a été aussi important », indique Etienne CANIARD dans sa conclusion des débats de l’après-midi. « Il faut être au plus près du terrain, c’est un enjeu considérable et un atout tout à fait considérable pour les mutuelles ». « Notre congrès est crucial pour construire ensemble l’avenir de la Mutualité et défendre l’adhérent. Il faut regarder ce que l’on peut faire ensemble, en commun. La Mutualité est le ciment pour faire les choses ensemble ».

Cette rencontre interrégionale a été l’occasion de préparer plusieurs lignes de force du congrès de Nantes qui se tiendra au mois de juin et qui abordera, entre autre, le rôle des mutuelles de demain.