Pétition : non à la taxe sur la santé qui dégrade l’accès aux soins des Français

Une mutuelle n’est pas un signe extérieur de richesse ! Les mutuelles adhérentes à la Mutualité Française lancent une pétition pour obtenir du gouvernement le retrait de la taxe sur les contrats santé solidaires et responsables. Ce nouvel impôt injuste dégrade l’accès aux soins et la protection sociale des Français.

Non à la dégradation de l’accès aux soins.

Le  gouvernement a décidé de doubler la taxe sur les contrats santé  solidaires et responsables ! Les mutuelles sont des organismes à but  non  lucratif. Tout l’argent des cotisations de leurs adhérents est  consacré  à l’organisation de leur protection sociale. Elles ne versent  pas de  dividendes à des actionnaires.

Taxer les mutuelles, c’est  taxer 38  millions de Français, c’est créer un nouvel impôt sur la  santé.

C’est  dangereux : de plus en plus de nos  concitoyens renoncent aux soins  pour des raisons financières. Ce nouvel  impôt a pour effet implacable de  dégrader ou d’empêcher l’accès aux  soins.

C’est injuste :  alors que le taux de remboursement  par la Sécurité sociale des soins de  ville (médecine générale, optique,  dentaire…) est descendu à 55%,  avoir une mutuelle est aujourd’hui  essentiel pour chaque foyer.

Une  mutuelle n’est ni un privilège,  ni un signe extérieur de richesse.

Les  signataires de cette  pétition demandent au gouvernement de renoncer à  affaiblir encore une  fois la protection sociale des Français et de  renoncer à l’impôt sur la  santé.

Cette pétition est  destinée à interpeller les  pouvoirs publics pour protester contre  l’augmentation de la taxe sur  les mutuelles.

Selon la loi  78-17 Informatique et libertés du 16 janvier  modifiée, vous pouvez  exercer votre droit d’accès, de rectification ou  d’opposition aux  informations qui vous concernent en nous adressant un  courriel à  l’adresse suivante : webmail@mutualite.fr ou par courrier à  FNMF  Pétition, DCI-Information, 255, rue de Vaugirard, 75719 Paris  Cedex 15.

 Signer la pétition